Pardonne-toi toi-même !

Tout le monde lutte avec le pardon. Pour beaucoup d’entre nous, cette lutte consiste à pardonner à ceux qui nous ont fait du mal. Ce qui est sûr, c’est que nous ne serons jamais libres de la souffrance infligée par les blessures que nous avons subies tant que nous n’aurons pas libéré cette souffrance par le pardon.

Parfois, même après avoir accordé le pardon aux autres, la seule personne qui reste impardonnable est… soi-même. Tu as fait quelque chose qui t’est impardonnable. Tes parents ne savent pas, ton conjoint ne sait pas, tes enfants ne savent pas… Mais Dieu sait, et son jugement peut être écrasant. Donc, lorsque tu te regardes dans le miroir et que tu méprises la personne que tu vois, voici trois étapes pour te pardonner vraiment :

Arrête de demander, commence à remercier.

La plupart d’entre nous demandons continuellement à Dieu le pardon que nous avons déjà reçu. En raison de la gravité de ce que nous avons fait, nous ressentons le besoin continu de demander pardon encore et encore. Le problème est que lorsque nous demandons continuellement pardon à Dieu, nous supposons qu’Il ne nous a pas encore vraiment pardonné. Saisissons le pardon qui a déjà été obtenu pour nous par Jésus-Christ, cessons de le demander et commençons à remercier Dieu pour cela. Ce subtil passage de la demande à la reconnaissance peut commencer à détacher les chaînes de la condamnation qui pèsent sur notre âme.

J’ai encore en tête le jour où j’ai pris cette décision. Nous participions au culte du city campus de la Hillsong Church, Jol A’Bell prêchait et à un moment donné  il dit : «  Pourquoi ne te pardonnes-tu pas si Dieu l’a fait. Es-tu plus grand que lui ? Es-tu plus apte à te condamner que lui ? Si Dieu a décidé de te pardonner, qui es-tu pour ne pas le faire pour toi-même ? Pardonne-toi et avance… » Cela a été une parole puissante dans ma vie, un tournant, un chemin qui s’ouvrait pour mon futur.

Dieu a un futur pour toi, ne ferme pas la porte par ton manque de pardon envers toi- même !

Commence à servir.

Le manque de pardon est en fin de compte égoïste, égocentrique et même narcissique. Lorsque vous ne vous pardonnez pas, vous gardez le focus sur vous-même parce que vous sentez que vous devez faire pénitence ou gagner en quelque sorte le pardon pour vos actions. Au centre de tout ça, il y a vous ! Pour briser ce cycle, arrêtez de vous apitoyer sur votre sort et commencez à servir les autres. Lorsque vous commencerez à servir les autres de façon significative, vous découvrirez la libération qui vient du fait de vous détourner de vous-même et de commencer à vous concentrer sur d’autres personnes. Attention, ici je ne parle pas de servir l’église, mais les autres, faites des autres votre centre d’intérêt, cela comprend l’église, mais surtout ça englobe tous ceux qui sont sur votre chemin, votre famille, vos amis, vos voisins. Servir n’est pas un travail, servir c’est un don de soi.

Vaincs tous les mensonges avec la vérité.

L’ennemi vous a gardé esclave de mensonges pendant trop longtemps et il n’abandonnera pas sans se battre. Eh oui, il est comme ça, têtu, il sait qu’il a perdu mais il essaie quand même.

C’est pourquoi le principal champ de bataille pour votre liberté est votre esprit. Si vous pouvez changer votre façon de penser, vous pouvez changer votre façon de vivre. Chaque fois qu’une pensée arrive et tente de reprendre ce chemin destructeur sors cette arme de vérité de Romains 8:1-2,

« Il n’y a donc plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, car par Jésus-Christ la loi de l’Esprit qui donne la vie t’a délivré(e) de la loi du péché et de la mort ».

Soyez Victorieux

Mikaël Pendino