Quelques mots qui peuvent vous mener au désastre.

Quand j’ai vu … j’ai pensé … Alors j’ai ressenti.

Je lisais une histoire dans les Écritures quand quelques mots ont comme littéralement sauté de la page. J’ai soudainement eu un aperçu de la façon dont le roi Saül s’était retrouvé dans le péché. Les choix qu’il a faits ici lui ont coûté le royaume d’Israël. C’était un moment décisif dans sa vie, mais la défense de ses actions m’a révélé une vérité que chacun d’entre nous a besoin d’apprendre.

Après avoir été instruit par le prophète Samuel de l’attendre à un certain endroit, Saül s’impatiente face à une bataille imminente et il offre des sacrifices au Seigneur au lieu d’obéir et d’attendre. A peine a-t-il fait cela que Samuel arrive sur les lieux et confronte Saül à sa désobéissance:

1 Samuel 13 : 11 Samuel dit: Qu’as-tu fait? Saül répondit: Lorsque j’ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n’arrivais pas au terme fixé, et que les Philistins étaient assemblés à Micmasch, 12 Je me suis dit: Les Philistins vont descendre contre moi à Guilgal, et je n’ai pas imploré l’Éternel! C’est alors que je me suis fait violence et que j’ai offert l’holocauste. 13 Samuel dit à Saül: Tu as agi en insensé, tu n’as pas observé le commandement que l’Éternel, ton Dieu, t’avait donné. L’Éternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël; 14 et maintenant ton règne ne durera point. L’Éternel s’est choisi un homme selon son cœur, et l’Éternel l’a destiné à être le chef de son peuple, parce que tu n’as pas observé ce que l’Éternel t’avait commandé.

Si vous filtrez le «contenu» de l’histoire de Saül, vous voyez un chemin clair qui l’a conduit au péché … Bien souvent nous passons aussi par là.

Quand j’ai vu (mes troupes abandonner… Samuel n’est pas là comme convenu… l’ennemi se rassembler contre moi)

J’ai pensé (la bataille va commencer et je ne peux plus attendre la bénédiction de Dieu)

Alors j’ai senti (comme si je n’avais pas d’autre choix que de faire le travail de Samuel et d’offrir le sacrifice)

Le résultat de son acte de désobéissance fut que le Seigneur le rejeta comme roi et choisit David à la place. Wow. Un grand moment dans la vie de Saül qui nous montre sa chute en quelques points cruciaux. Quel enseignement, quel challenge pour notre vie, quelle ligne de conduite nous montre cette histoire.

Le péché commence souvent avec la façon dont nous voyons le monde. En un sens, Saül n’avait pas tort – les choses qu’il voyait étaient réelles. Mais nous devons faire très attention à ce que nous «voyons» ou à ce sur quoi nous nous concentrons, surtout lorsque nous sommes sous pression. Je lisais un article qui donnait des règles de vie pour vivre d’une manière plus harmonieuse avec soi-même et qui reflète bien que nous ne réagissons pas toujours de la bonne manière. Peu importe ce qui se passe ou ce qui se dit, n’en faites jamais une affaire personnelle, Ne faites aucune supposition.

Le résultat de l’histoire aurait pu être tellement différent si elle avait commencé par: « Quand Saül vit la fidélité du Seigneur en Israël, l’honneur d’être leur premier roi, les promesses de Dieu pour son peuple et la parole de Samuel qu’il viendrait …etc.  »  Le résultat aurait pu être très différent. Mais à la place tout ce qu’il voyait c’était des problèmes. Il s’est fié à sa vue.

Imaginez maintenant, que si devant ces mêmes problèmes, Saül avait changé sa façon de penser ! Si malgré tous les problèmes qui étaient devant lui, il avait attendu Samuel, si seulement il avait eu des pensées de foi. Il n’est pas étonnant que la Bible dise « Comme un homme pense dans son cœur, il l’est aussi ». Imaginez s’il avait changé ce qu’il a fait face à la forte pression qu’il vivait !  Et si l’histoire racontait: « Quand j’ai vu … j’ai prié … j’ai ressenti ».

Trop souvent, ma réponse aux défis est comme celle de Saül. Je m’appuie sur mes pensées au lieu de prier, et souvent les obstacles deviennent plus grands et ma vision de Dieu devient plus petite. Je l’ai vécu l’été dernier, alors que mon foie était complètement « cirrhosé » suite à une infection d’origine alimentaire, quand mes analyses montraient des taux qui augmentaient chaque semaine et que les spécialistes n’avaient jamais vu de tels résultats pour une pathologie comme la mienne, au lieu de regarder à la bonté de Dieu, au lieu d’avoir la foi dans ma situation, je pensais déjà à préparer mes enfants de 5 et 7 ans à mon décès. C’est exactement ça : « Quand j’ai vu… j’ai pensé… et j’ai ressenti… » Jusqu’au moment où j’ai pris conscience que Dieu seul avait ma vie dans ses mains. J’en profite pour remercier mon pasteur, mon église, Berengère et Lauranne pour leurs prières et leurs paroles de foi.

Comme pour moi, la peur a dirigé ce que Saül a vu, la peur a dirigé sa façon de penser, et à la fin, cela l’a fait se sentir « obligé » de faire quelque chose qu’il savait qu’il ne devait pas faire. C’était une pente glissante. Ensuite il a essayé de justifier son péché en mettant en avant les circonstances. La façon dont il voyait influençait ce qu’il pensait, ce qu’il pensait influençait ce qu’il ressentait, et comment il se sentait influençait ses actions. Voici ce qui l’a mené à sa perte.

Les sentiments sont importants et nous devrions y prêter une attention particulière. Nos sentiments nous disent souvent quelque chose. Mais nous devrions faire très attention à ne pas nous laisser guider par eux, surtout quand ils ne sont pas alignés avec la parole de Dieu.

Avant de supposer que mes sentiments sont exacts et que je devrais faire ce qu’ils m’obligent à faire, je dois revenir à la façon dont je vois le monde et à la façon dont je pense en conséquence. Saül a agi  comme il l’a fait à cause de la façon dont il voyait et dont il pensait.

Quelle chose puissante ce serait de s’arrêter dans ces moments-là et de simplement prier: « Père, montre-moi comment tu vois cette situation maintenant. Aide-moi à penser comme toi et à avoir l’esprit de Christ. »

Le fruit était ce que ressentait Saül, mais la racine était ce que Saül voyait. Si vous voulez éviter le désastre, assurez-vous d’aborder la racine, et pas seulement le fruit.

Soyez victorieux

Mikael PENDINO

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s