Heureux ceux qui habitent ta maison

Dernièrement je partageais avec l’église à quel point c’était agréable de voir les travaux de celle-ci avancer. Avec cela je voulais les conduire à réaliser l’importance des endroits et des lieux. Dans la parole de Dieu il est fait mention de différents lieux et très souvent ils sont importants : La montagne de l’Eternel, le pays promis, le chemin de la vallée de l’ombre de la mort, le paralytique devant la grande porte. La samaritaine près du puits, sans oublier ce passage qui dit : « Bénis sont ceux qui habitent dans ta maison. »

Le Psaume 84 est magnifique. Pendant un instant, j’aimerais que vous pensiez à votre vie, aux endroits et aux lieux qui ont été importants pour vous. A quel endroit vous trouviez-vous lorsque vous avez donné votre vie à Christ ? Pour ceux d’entre vous qui avez été baptisés, où cela s’est- il produit ? Vous rappelez-vous du lieu où vous vous êtes marié ? De l’endroit où quelqu’un vous a demandé de vous épouser… Vous rappelez-vous de votre premier appartement ? Que de souvenirs, l’arrivée de vos enfants etc.…

La raison pour laquelle j’essaie de faire remonter ces souvenirs chez vous c’est parce que les lieux sont importants, l’endroit où les choses arrivent est gravé dans nos mémoires.

Psaume 84.1-4 (5) Que tes demeures sont aimables, Éternel des armées! Mon âme soupire  et languit après les parvis de l’Éternel, Mon cœur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant. Le passereau même trouve une maison, Et l’hirondelle un nid où elle dépose ses petits… Tes autels, Éternel des armées! Mon roi et mon Dieu ! Heureux ceux qui habitent ta maison ! Ils peuvent te célébrer encore. Pause.

Heureux ! Bénis ! Chanceux ! Privilégiés ! Sont ceux qui habitent ta maison. C’est une bénédiction de pouvoir être dans la présence de Dieu, partager la parole, prier, louer et adorer ensemble. Quel endroit exceptionnel que celui de la maison de l’Eternel.

Une maison, c’est un endroit qui nous protège. Imaginez une tempête qui arrive, quelle est la première chose que vous faites ? Vous vous enfermez pour vous mettre en sécurité. Ne rencontrons-nous pas aussi des tempêtes dans le monde spirituel ? Avoir un endroit pour se protéger est un privilège. Quelle catastrophe lorsque des tempêtes détruisent tout sur leur passage, quelle tragédie pour ceux qui n’ont plus de toit ! Spirituellement parlant l’Eglise est cette maison, c’est une protection pour nous. Ici nous trouvons du soutien, ici nous trouvons des encouragements, ici nous trouvons des personnes qui nous protègent par leurs prières, ici nous sommes une communauté. Telles des brebis, tant que le troupeau reste uni, le loup ne s’approche pas. Tu es en sécurité dans la maison !

Il y a plusieurs semaines, je me trouvais dans le public des studios TV de TL7. Ils avaient invité une association qui s’occupait de reloger les SDF. Dans le reportage, il y avait un homme qui vivait dans la rue depuis plus de 15 ans. Quand il est entré dans son logement, il a dit : « Ce soir sera la première nuit depuis longtemps où je vais dormir en sécurité ».

Avoir un endroit nous donne ce sentiment de protection. Un endroit où les éléments extérieurs ne peuvent pas entrer, où les personnes malveillantes ne peuvent pas nous atteindre. Lorsque vous êtes chez vous, vous fermez la porte, vous préparez le repas, vous vous détendez, et vous vous sentez en sécurité. C’est ce que l’on appelle la Maison.

L’extérieur c’est la porte ouverte aux dangers, mais dans la maison, nous nous sentons en sécurité. Dans l’Eglise c’est exactement cela. (Je ne parle pas de l’église bâtiment). Savez-vous pourquoi l’Eglise ne doit pas être une habitude du Dimanche ? Parce qu’ici rentrent des personnes perdues qui ont besoin que vous soyez là pour elles. L’Eglise c’est l’endroit où ensemble nous nous retrouvons pour nous protéger les uns les autres par la prière. Vous sentez- vous en sécurité ? Super ! Vous êtes la personne qui a besoin d’être présente simplement parce que d’autres ont besoin de vous pour les entourer. La maison, nous protège, nous garde unis et nous donne une identité de partage.

Lorsque vous venez à l’Eglise, vous réalisez que vous n’êtes pas si différent des autres, vous réalisez que les choses de ce monde nous séparent (Politique, économie, codes culturels etc…) mais vous réalisez aussi que nous adorons tous le même Dieu. C’est puissant !

Regardez le peuple d’Israël, il y avait 12 tribus et toutes venaient avec leurs familles, leurs différentes coutumes, leurs façons de vivre, mais quand venait le jour de se rendre au temple pour adorer, soudain ils n’essayaient pas de louer individuellement, Ils ne louaient pas chacun de leur côté, mais ils étaient un seul corps. Nous vivons dans un monde qui veut nous diviser et nous séparer, mais quand nous venons dans la présence de Dieu, nous découvrons que nous sommes plus ressemblants que différents. Soudainement nous réalisons que nos différences ne comptent pas tant que cela. Soudainement cet endroit nous pousse à vivre notre identité de partage. Soudainement nous réalisons que nous marchons dans la même direction, soudainement nous adorons le même Dieu. Nous ressentons la même présence du Saint-Esprit, nous sommes soudainement une famille !

Toutes les choses qui nous séparent la semaine, arrivés dans la présence de Dieu, s’évaporent !  Nous sommes les enfants de Dieu, nous avons été adoptés. C’est la raison d’être de cet endroit. C’est quelque chose de puissant, et c’est pour cette raison que la maison doit être importante pour nous. La maison nous protège, la maison nous unit, et nous donne cette identité de partage.

Je vous parle d’Israël, je vous parle d’un psaume, tout cela c’est l’ancien testament mais qu’en est-il pour nous aujourd’hui en 2018 ? Notez ceci : Il n’y a pas de chrétien dans le nouveau testament, qui n’ait pas été membre d’une communauté que l’on appelle l’Eglise. Tous les héros dont vous lisez les histoires, Matthieu, Luc, Jean, dans les Actes, tous les apôtres, partout dans le nouveau testament, chacun était lié à une église, des maisons d’autres lieux mais l’Eglise, une communauté.

Savez-vous que le nouveau testament a été écrit plusieurs années après la mort de Jésus ? Il a fallu attendre environ 70 ans pour que nous ayons le livre de Marc. On pense que Marc a été le premier évangile qui fut écrit et que les trois autres arrivèrent plus tard. Maintenant pensez à cela : Comment entre la mort de Jésus et les écrits de Marc, les choses se sont-elles communiquées ? Comment aujourd’hui, connaissons-nous tout cela ? La mort de Jésus, la résurrection ? Simplement parce que pendant tout ce temps des gens comme vous et moi se rassemblaient pratiquement tous les jours et racontaient l’histoire de Jésus. Si nous avons aujourd’hui accès à tous ces textes c’est parce que pendant des décennies, l’Eglise se retrouvait, écoutait, partageait avant même qu’un seul livre ne soit écrit.

Nous pouvons nous retrouver autour des écritures parce qu’un groupe de personnes avant nous, se rassemblait pour louer, adorer et écouter. Voilà pourquoi les lieux sont importants. Le christianisme n’a pas été voulu pour que chacun fasse son propre projet mais il a été pensé pour être vécu en communauté. Le christianisme est à son maximum quand la communauté est dans l’unité, ensemble.

Les histoires que nous avons à propos de Jésus nous viennent de l’Eglise. Ils se retrouvaient quotidiennement, chaque jour des âmes se rajoutaient. Ils revenaient le lendemain et racontaient les miracles qu’ils avaient vécus. Ils venaient à la table, ils priaient pour les malades et les malades étaient guéris, ils étaient ensemble, il y avait ce sens de la communauté.

Actes 2 : 42 Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. 43 La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres.…

Nous vivons dans une époque aujourd’hui où les gens veulent vivre sans l’Eglise. C’est une réalité et je ne souhaite pas rentrer dans ce débat. La réalité c’est que l’Eglise ressemble parfois à un capharnaüm. On y voit toutes sortes de problèmes ! Savez-vous pourquoi nous vivons cela ? Parce que lorsque deux ou trois personnes se regroupent, c’est inévitable ; En fait le seul moment où l’Eglise n’est pas en désordre c’est vers 3h du matin quand personne n’est là. Mais du moment où deux ou trois personnes entrent dans ce lieu alors l’Eglise commence à être en désordre parce que nous sommes tout simplement imparfaits.

Pourquoi devons-nous venir à l’Eglise avec un cœur tourné vers Christ ? Parce que, soyons honnêtes, nous pouvons être dans l’Eglise mais ne pas y être vraiment. Réalisons que lorsque nous venons ensemble chacun en retire un bénéfice. Nous ne pouvons pas repartir « vides » si nous venons ici dans l’unité. La notion importante ici c’est l’unité.

L’Eglise sera toujours une communauté faite de personnes très imparfaites et comme si cela ne suffisait pas, vous allez même être dirigés, conduits par des gens imparfaits. L’église est le rassemblement de gens imparfaits. C’est la recette parfaite pour définir le désordre, n’est-ce pas ? C’est pour cette raison que l’on semble déstabilisé si souvent. Mais ce n’est pas nouveau pour l’Eglise locale. Regardez Actes  6.

Actes 6 :1 En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, (l’ennemi déteste quand l’Eglise grandit, son but c’est de détruire cela et ce n’est pas nouveau, l’ennemi déteste quand nous nous rassemblons pour louer Dieu, il déteste quand nous nous aimons les uns les autres, il déteste quand nous prions ensemble, il déteste le corps de Christ) les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour. (Alors que l’Eglise grandissait, l’opposition à l’intérieur de l’Eglise commençait aussi à grandir et l’ennemi commençait à les opposer les uns aux autres. Peut-être que cela vous choque de penser que des Eglises peuvent se lever contre d’autres etc.… mais c’est une réalité, vous savez l’épreuve la plus difficile que j’ai eue à vivre s’est produite au sein même de l’Eglise. Pourquoi ? Parce que ce qui nous surprend le plus c’est que des personnes à l’intérieur de l’Eglise n’agissent pas comme des personnes qui sont de la maison.

Nous avons tous des excuses pour ne pas nous rassembler. Je comprends à quel point cela peut être blessant de vivre de telles choses, mais l’Eglise est faite de personnes imparfaites et c’est la raison pour laquelle nous en avons besoin. Cela va sûrement vous surprendre, mais je crois que la raison pour laquelle nous avons besoin de l’Eglise c’est parce qu’il nous est impossible d’être comme Jésus en dehors de l’Eglise.

Vous savez ce qui s’est passé dans actes 6 ? Alors qu’il y avait un problème, l’Eglise a été capable de trouver une solution. L’Eglise doit fonctionner avec le mécanisme de Dieu et s’imbriquer dans le désir de Dieu. A la place de la rancœur, à la place de la violence, à la place de la vengeance, l’Eglise a su se retrouver autour d’une table afin d’apporter une solution. Trouvons l’unité, demandons au Saint-Esprit de nous remplir, pardonnons sincèrement, aimons- nous les uns les autres, et alors nous serons l’Eglise que Dieu désire.

Dans l’Eglise, nous avons besoin des gens que nous n’avons pas encore rencontrés, et les gens que nous n’avons pas encore rencontrés ont besoin de nous.

Tu ne choisis pas ton église, mais c’est Dieu qui choisit ton église pour toi. Si tu es conduit par tes propres désirs alors tu vas choisir ton église, mais si tu te laisses conduire par l’esprit de Dieu alors c’est lui qui va la choisir. Je suis à l’Eglise Pleine Vie parce que c’est là que Dieu a voulu que je sois, c’est là que j’ai grandi le plus.  Est-ce que c’est toujours facile ? Non, mais Dieu sait exactement ce qu’il nous faut. Arrêtons de faire du shopping d’églises en fonction des promotions, mais demandons à Dieu de nous enraciner où lui veut. Pourquoi l’Eglise de Christ est appelée le corps de Christ ? Parce que nous traitons l’Eglise comme une famille.

Ne traitons pas l’Eglise comme un supermarché. C’est beaucoup plus que cela, l’Eglise c’est le rassemblement des saints. C’est l’endroit où Dieu nous parle, c’est l’endroit où l’on se soutient les uns les autres, où l’on se supporte les uns les autres. C’est de là que nous allons gagner la ville à Christ. Mais nous ne pouvons pas faire cela avec des consommateurs, nous pouvons faire cela avec des disciples.

Vous savez ce que nous apporte l’Eglise ? Elle nous donne le privilège d’aimer des personnes qui ne sont pas comme nous. C’est surnaturel.

Lorsque vous vous rassemblez, vous êtes peut-être assis à côté de personnes qui ne sont pas du même bord politique, vous n’êtes pas en accord, mais vous êtes là ensemble parce que vous aimez le même DIEU ! Le même esprit vit en nous. Le dimanche matin est sûrement le seul moment où chacun d’entre nous venons avec nos différences pour nous unir centrés sur la même personne. C’est aussi pour cela que le monde a besoin de l’Eglise, le monde n’a aucun espoir sans l’Eglise. L’Eglise est l’institution sur la terre qui peut montrer au monde que le fait de ne pas être d’accord n’est pas si important.

Jésus est la tête de l’Eglise et c’est la raison pour laquelle l’Eglise reste debout et restera debout même après notre mort. La raison pour laquelle l’Eglise a survécu aux persécutions, aux mensonges et aux hérésies, c’est parce que Jésus a voulu l’Eglise. Jésus nous a appelés à nous réunir, adorer, prier ensemble, et prendre le repas de la cène ensemble et c’est ce qui continuera de se passer jusqu’à son retour. Dieu plaça toute chose sous les pieds de Jésus. Dieu a déclaré que Jésus est seigneur.

Ephésiens 1.20 Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, 21 au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. 22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église, 23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Oui l’Eglise est parfois en désordre, oui l’Eglise est parfois brisée, mais je ne veux pas être de ceux qui la critiquent, je veux être de ceux qui font partie de la solution. Je désire être un garde du corps, pas une personne qui critique.

On ne peut pas aimer l’Eglise, jusqu’au moment où nous stoppons nos critiques et commençons à en prendre soin.

Dieu est celui qui a voulu que nous soyons le corps, et malgré nos imperfections, il en reste la tête, il est celui qui purifie, il est celui qui nous remplit par son Esprit. Notons que le Saint-Esprit a été envoyé à l’Eglise alors qu’ils étaient ensemble.

Actes 2 …2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. 4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.…

Nous ne pouvons pas être complètement matures spirituellement sans la communauté qu’est l’Eglise. Je ne peux pas suivre Jésus sans vous, j’ai besoin de vous, nous avons besoin les uns des autres…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s