Implantation et multiplication

« Aucun principe missiologique n’est plus important que l’implantation massive d’églises. » (C. P. Wagner)

« Les nouvelles assemblées sont l’élément moteur et le fer de lance de tout mouvement… » « La meilleure stratégie d’évangélisation à long terme sous les cieux est l’implantation de nouvelles églises. » « Si ce n’est pas nous, alors QUI ? Si ce n’est pas maintenant, QUAND ? Si ce n’est pas ici, OÙ ? » « L’Église est l’espoir du monde, et son avenir repose entre les mains de ses dirigeants. » (Bill Hybels) 

Actes 1 : 8  Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Nous pourrions trouver plusieurs passages de la parole de Dieu nous montrant l’importance de l’Église. Le passage de Marc que nous venons de lire en fait partie. Il me montre des points indispensables pour l’implantation d’églises, la multiplication… En effet c’est la volonté de Dieu !  C’est incontestable. Dieu a désiré l’Église, il l’a voulue et a ardemment souhaité que tu en fasses partie. Plus que cela il a fait de toi l’Église.

La première des choses que nous devons considérer et qu’il nous faut absolument pour vivre dans un environnement de multiplication et d’implantation, c’est de recevoir la puissance de l’Esprit. Bien plus que des capacités de leadership, bien plus que des aptitudes de gestion même si celles-ci sont importantes ; Avant tout nous devons recevoir la puissance de l’esprit sur nous, sans cela il nous sera difficile d’accomplir la mission, et de devenir des témoins.

Ensuite nous pourrons tendre au deuxième point qui est d’être des témoins jusqu’aux extrémités de la terre. Cela ne signifie pas forcément de parcourir le monde avec une Bible et d’évangéliser (même si certains ont reçu cet appel d’évangéliste). Pour la plupart d’entre nous il s’agit d’être un témoin partout où nous allons. J’aime ce passage de la parole qui dit que tout lieu que nous foulerons nous sera donné. Lorsque la bible nous dit que nous sommes la lumière du monde, je crois que cela implique que partout où nous nous rendons nous devons briller, il serait dommage de mettre notre lumière sous variateur et de changer l’intensité de cette lumière en fonction du lieu où nous sommes.

Comprenez bien ! Pour vivre la multiplication, il nous faut être des témoins, et pour être des témoins, il nous faut l’esprit de Dieu. Bien entendu on peut parler de la foi, de l’amour et de beaucoup d’autres choses mais toutes ces choses découlent forcement du fait que l’esprit de Dieu est sur et en nous.  

L’espoir pour le monde c’est Jésus, on le prêche, on le chante, et on le croit sincèrement. Présenter Jésus passe par l’Église, pas seulement par le bâtiment car nous savons bien que l’église c’est chaque chrétien et que chaque chrétien brille et témoigne de Christ où il se trouve. Pourtant « L’église bâtiment » doit se voir. L’endroit où les croyants se rassemblent doit être visible. J’ai toujours été impressionné de rentrer chez Hillsong à Sydney et de voir en grand sur le mur à l’entrée :

L’Église que je vois est une Église d’influence. Une église si grande que la ville et la nation ne peuvent l’ignorer. Une église qui grandit si vite que les bâtiments luttent pour contenir l’augmentation.

Je vois une Église dont la louange sincère et le culte touchent le ciel et changent la terre.

Je vois une Église constamment remplie de pécheurs repentants répondant à l’appel du Christ au salut.

Oui, l’Église que je vois est si dépendante du Saint-Esprit que rien ne l’arrêtera ni ne s’y opposera ; une Église dont le peuple est unifié, priant et plein de l’Esprit de Dieu.

L’Église que je vois a un message si clair que les vies sont changées pour toujours et que le potentiel est accompli par le pouvoir de Sa Parole.

Je vois une Église si compatissante que les gens sont tirés de situations impossibles dans un cercle d’espoir aimant et amical, où les réponses sont trouvées et l’acceptation est donnée.

L’Église que je vois est une Église si engagée à élever, former et habiliter une génération de dirigeants à récolter la moisson des temps de la fin que tous ses ministères sont consumés par cet objectif.

Je vois une Église dont la tête est Jésus, dont l’aide est l’Esprit Saint et dont l’objectif est la Grande Commission.

OUI, L’ÉGLISE QUE JE VOIS POURRAIT BIEN ÊTRE NOTRE ÉGLISE – Brian Houston 1993

Est-ce important pour nous de vivre cela ? Car finalement ce texte-là dépeint complètement le désir de Dieu pour l’Église. Notre église doit-elle être si humble que l’on confond humilité avec petitesse et discrétion ?

Je ne crois pas que ce soit ce que Dieu nous demande. Être des témoins c’est être visible et être visible doit nous pousser à être conforme à ce que Dieu nous demande. Comme un phare dans la nuit qui aide les bateaux à se repérer, l’église doit attirer ceux qui cherchent, ceux qui sont perdus. Combien de phares faut-il ? J’aurais tendance à dire autant que de villes et de villages, et tant qu’il y aura des perdus. Non je ne crois pas que nos églises doivent se cacher mais elles doivent briller, elles doivent grandir, et doivent se multiplier.

Jérémie 30 est un chapitre intéressant, à la fois il nous montre le cœur de Dieu pour son peuple malgré ce qu’il est en train de vivre mais il nous montre aussi l’état de l’Église

Jérémie 30:19 Du milieu d’eux s’élèveront des actions de grâces Et des cris de réjouissance ; Je les multiplierai, et ils ne diminueront pas ; Je les honorerai, et ils ne seront pas méprisés.

Jérémie 30:19 (DarbyEt il en sortira la louange et la voix de gens qui s’égaient ; et je les multiplierai, et ils ne seront pas diminués ; et je les glorifierai, et ils ne seront pas amoindris.

Ici l’Éternel invite Jérémie à consigner toutes Ses paroles dans un livre. Les générations qui suivront pourront s’y reporter (et nous en faisons partie), c’est encore notre privilège. Par les Écritures, Israël recevra au milieu de sa pire détresse des promesses et des consolations. Notre monde est en détresse et nous devons être de ceux qui transmettent les promesses de Dieu.

En lisant les versets 18 à 22 de Jérémie 30, nous nous rendons compte de combien Dieu se réjouit à la pensée de guérir et de rétablir son peuple. Son peuple c’est avant tout les croyants mais c’est aussi les perdus qui vont se tourner vers lui, c’est ceux qu’il aime malgré tout, c’est ceux qu’il veut sauver. On pourrait dire que Dieu voit plus loin, il voit le futur.

Jérémie 30 : 18 Ainsi parle l’Eternel: Voici, je ramène les captifs des tentes de Jacob, J’ai compassion de ses demeures; La ville sera rebâtie sur ses ruines, Le palais sera rétabli comme il était. 19 Du milieu d’eux s’élèveront des actions de grâces Et des cris de réjouissance; Je les multiplierai, et ils ne diminueront pas; Je les honorerai, et ils ne seront pas méprisés. 20 Ses fils seront comme autrefois, Son assemblée subsistera devant moi, Et je châtierai tous ses oppresseurs.…

Ici Dieu fait une promesse, JE LES MULTIPLIERAI, ILS NE DIMINUERONT PLUS. Soyons conscients que cette promesse dépend aussi de nous. Déjà croyons-le-nous? Sommes-nous guidés par l’esprit? Sommes-nous pleins de l’Esprit? Sommes- nous des témoins? Si ce n’est pas le cas approchons-nous de Dieu afin de le laisser agir en nous. 

Psaumes 139[138], 18 : Je les compte : ils seront plus nombreux que le sable. 

Actes 9:31 L’Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s’édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s’accroissait par l’assistance du Saint- Esprit.

Soyez Victorieux

Mikael Pendino