Le Rythme de JESUS

 

En lisant Luc 5 nous découvrons quelque chose d’essentiel pour notre foi qui devrait radicalement et surnaturellement changer notre vie. Je dirais même qu’il s’agit d’un point important pour notre vie, pour nos familles, notre maison, notre mariage, et même notre travail. C’est une des fondations essentielles, quelque chose de non négociable et pourtant je suis le premier à ne pas savoir le vivre.

Jésus avait un rythme de vie. C’est bien de ce rythme-là que je souhaite parler. Non, non, je ne cherche pas à savoir s’il avait le rythme dans la peau. J Luc 5 c’est cette histoire fascinante concernant Jésus. Au travers de notre lecture, Il est en train de nous enseigner quelque chose d’important dans ses habitudes et sa « routine ».

J’ai remarqué que la plupart de nos problèmes s’aggravent souvent parce que nous passons trop vite dessus, je m’explique : Nous ne savons pas ralentir ou nous poser. Nous ne savons pas prendre du temps pour réfléchir… Nous essayons par tous les moyens de trouver des solutions sans pour autant cerner la racine même du problème.

Considérons les dix dernières années. Avec les Smartphones nous nous rendons compte que nous ne nous posons jamais, finalement peu d’entre nous savent vraiment ce que c’est de vivre des moments de calme et de silence. Nous évoluons dans un monde ultra connecté et c’est difficile pour nous de décrocher. Je crois que cela est l’un de nos problèmes, lorsque je disais que nous passons trop vite sur certaines choses, c’est exactement ca. Nous surfons avec notre vie de la même façon qu’avec notre Smartphone.

Quelle a été la dernière fois où tu t’es posé(e) avec ta famille ? Quelle a été la dernière fois où tu as parlé et écouté sans rien qui te presse à stopper ce moment pour passer à autre chose ?

C’est pareil avec l’amitié, certaines personnes n’ont pas de réels amis, pourquoi ? Parce que développer une profonde amitié requiert du temps. C’est souvent l’excuse que l’on entend, je ne vais pas aux Connexions parce que je n’ai pas de temps, je ne fais pas cela parce que je n’ai pas de temps…

Le temps devient notre dirigeant, les heures deviennent notre Dieu.

Luc 5.15-16 Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies. Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait.

Luc nous parle de la naissance de Jésus, de son baptême… Jésus se fait baptiser et quand il sort de l’eau une voix se fait entendre, ‘’Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection’’. Notez qu’à ce moment précis, jésus n’a rien accompli.

Ensuite nous le retrouvons dans le désert pour quarante jours de jeûne, ce n’était sûrement pas facile ! De plus l’ennemi vient le tenter, ce qui signifie, le mettre à l’épreuve, l’éprouver, Voir comment il se conduit, essayer ou éprouver la foi, son caractère, par la séduction du péché. Ceci, dans le désert, région désolée, inhabitée, seul comme abandonné des autres, privé de l’aide et de la protection des autres, en particulier d’amis, de relations. Voilà ce que cela signifie.

Pourtant, après ces quarante jours, la bible nous dit que Jésus était rempli du Saint-Esprit.

Luc 4.13-14 Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de lui jusqu’à un moment favorable. Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour.

Le désir de Dieu, c’est que nous soyons remplis. Jésus n’est pas sorti de ce moment, vide avec une impression d’avoir perdu son temps mais il est ressorti de là, rempli de l’esprit. Ce n’est qu’ensuite au verset 15, qu’il a commencé à faire des miracles. De bonnes choses commencent à se passer, à tel point que des centaines de personnes prenaient du temps pour venir l’entendre.

Considérez la mission de Jésus. Il avait exactement trois ans pour sauver le monde. Trois ans pour proclamer la bonne nouvelle et pour montrer qu’il était le messie. Rendez-vous compte ? Trois petites années ! Sérieusement il avait toutes les raisons du monde pour ne pas prendre de jours de repos. Vous pensez avoir un travail prenant ? Jésus avait un travail prenant ! D’ailleurs cela lui a coûté la vie.

Maintenant regardez au verset 16 il nous est dit : «  Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait. » Ce verset peut changer notre vie ! Jésus, la personne qui selon moi était plus qu’occupée, qui travaillait dur, toujours là pour aider les gens, là pour les malades… Jésus se retrouvait souvent seul pour prier. Certaines versions disent clairement qu’il se retirait souvent pour prier

Il ne se retirait pas parce qu’il était malade ou fatigué, mais il s’agit ici de son rythme de vie. Il s’arrêtait souvent, il faisait régulièrement des pauses, des arrêts pour se rafraîchir.

Cela m’a fait penser aux 10 commandements. Je pense que la plupart d’entre vous êtes plutôt bons sur au moins 9 d’entre eux. Peut-être avez-vous quelques difficultés sur un ou deux, comme celui de ne pas envier son prochain, un peu de jalousie, un petit vol par ci par là. J’écris cela avec un peu d’humour, mais plus sérieusement notre gros problème c’est le sabbat. La plu- part d’entre nous sommes incapables de le vivre, parce que nous ne savons pas ralentir et entrer dans la paix de Dieu et un temps de repos.

Il est dit : « Pense à observer le jour du repos (ou sabbat) et fais-en un jour consacré à l’Éternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l’Éternel, ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi ; car en six jours, l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, mais le septième jour, il s’est reposé. C’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et en a fait un jour qui lui est consacré. »

Nous avons besoin de temps pour récupérer et réparer notre âme. Nous avons besoin de temps pour nous réjouir dans notre âme. Nous avons aussi besoin de temps pour nous réjouir de notre travail. Et c’est ce que le sabbat nous offre, il nous offre l’occasion d’appuyer sur RESET, de nous rafraîchir. De revenir à Dieu, de reconnaître que Dieu est en charge de notre vie. Le sabbat est une invitation à revenir dans une place de créativité, une place où on reprend des forces. Dès le début de la création, il nous est dit que Dieu s’est reposé au septième jour

Genèse 2.2-3 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant.

Pensez-vous que Dieu a cessé de créer, le septième jour ? Certains peuvent penser que oui. Pourtant je pense qu’il a créé quelque chose de très bon et de tellement puissant le 7ème jour.

  • Je pense qu’au septième jour il nous a donné la sérénité, le repos, la paix.
  • je pense qu’au septième jour Dieu nous a donné la capacité de nous arrêter, afin de pouvoir recommencer.
  • Je pense qu’il nous a donné l’adoration au septième jour.
  • Je pense qu’il nous donne une chance de reprogrammer nos pensées, notre âme.

Dieu nous a donné quelque chose de vraiment puissant au septième jour. Attention je ne suis pas en train de vous encourager à ne plus rien faire, non non, Luc 5 :15 nous montre un Jésus qui travaillait dur, mais qui savait prendre du temps pour se retirer et s’isoler. Il le faisait au quotidien, c’était son rythme, le sabbat, n’était pas simplement une suggestion.

Nous cherchons à être indépendants mais l’indépendance est dangereuse car il y a le danger qu’elle prenne la place de l’adoration. La réalité c’est que nous ne pouvons nous suffire à nous- mêmes. Notre intelligence ne suffit pas, nous sommes intelligents et nous travaillons dur mais ce n’est pas suffisant. A partir du moment où nous sommes d’accord avec ça, Dieu devient alors un meilleur Dieu que nous le sommes pour nous-mêmes. Ses voies sont meilleures que mes voies, ses pensées sont plus grandes que mes pensées. Et c’est en acceptant cela que nous serons capables d’honorer le sabbat.

La raison pour laquelle les gens n’honorent pas le sabbat, c’est qu’ils ne croient pas réellement Dieu, ils ne le croient pas suffisamment pour se refugier dans sa présence. Pourtant Dieu peut faire beaucoup plus en six jours que moi je ne peux faire en sept. Je crois Dieu alors je choisis de me poser et je choisis le sabbat,

En choisissant le sabbat, nous protestons et nous nous rebellons contre notre désir inné de croire et d’adorer notre autosuffisance.

Est-ce que je pense que nous devons être SMART (Intelligents) ? Travailler, jouer, penser intelligemment? Bien sûr que oui, nous devons être assidus, fidèles dans tout ce que nous faisons. Nous, croyants, devrions être de ceux qui travaillent plus dur que les autres, rester intègres plus que les autres, cela devrait aussi être un signe de notre appartenance à Christ. Nous devrions être des personnes qui ne mettent pas toute notre confiance dans nos capacités ou notre intelligence, parce que nous avons soumis nos vies à la seigneurie de Christ.

C’est pourquoi nous croyons que Christ est celui qui dirige notre vie et celui qui la gère.

C’est parfois dur pour nous de ne rien faire, n’est-ce pas ! Je fais partie des personnes incapables de ne rien faire, au grand désespoir de ma femme. On se charge d’activités, on charge nos enfants d’activités. Qu’est-ce que ce serait bien si nous pouvions garder quatre jours dans le mois où nous n’avons rien à faire du tout.

Bien plus que cela, la raison pour laquelle nous pouvons être remplis du Saint-Esprit c’est justement en prenant du temps, nous arrêtant dans nos activités et laisser Dieu nous remplir, nous restaurer, nous donner des forces, nous nourrir… C’est ce qui fait la différence quand nous servons l’église, quand vous œuvrez auprès des enfants, vous ne leur donnez pas le peu qu’il vous reste mais vous êtes capables de leur donner tout ce que vous avez au-dedans de vous, la totalité…

Ensuite : Dans des endroits isolés pour prier. Quand a été la dernière fois où vous avez déconnecté pour vous isoler une petite heure et rester dans le silence ?

Quand a été la dernière fois où vous avez déconnecté du bruit et du chaos de ce monde ? Détourné vos regards des écrans pour trouver DIEU dans la création ? Quand a été la dernière fois où vous avez pris du temps pour discuter réellement avec quelqu’un ?

Quand fut la dernière fois où vous avez pris un temps de silence devant Dieu ?

Il m’arrive trop peu souvent de vivre ces choses-là, pourtant quand je me retrouve seul chez moi, que les enfants sont à l’école, Marjorie au travail et que je me pose ne serait-ce que 20 min avec moi-même et avec Dieu, ce sont des temps où je reprends des forces.

Il nous faut le choisir, c’est une discipline qui peut sauver notre vie, c’est un rythme positif pour notre vie, nous ne sommes pas des supermans ou des superwomans, et nous n’avons pas à l’être, nous devons déconnecter, posez-vous et accueillez le Saint-Esprit. Essayez ne serait-ce que cinq minutes chaque jour, et vous allez trouver cette proximité avec Dieu, vous allez sentir l’adoration venir, vous allez sentir vos pensées se poser, votre rythme cardiaque ralentir.

En Israël aujourd’hui encore, le sabbat est très important, les gens se disent Shabbat Shalom les uns les autres, c’est comme s’ils disaient joyeux sabbat, c’est important, shabbat qui signifie sabbat et shalom, qui signifie paix, c’est comme revenir à la plénitude de Dieu, revenir à un ordre d’origine de Dieu. C’est une invitation à trouver Dieu pendant notre repos,

Shabbat Shalom, Puisses-tu trouver Dieu sur ton repos. Et ce repos se trouve en Dieu seul

Vous ne pouvez pas trouver le repos ailleurs qu’en Dieu, nulle part ailleurs,

Je ne peux pas trouver le repos pour mon âme ailleurs que dans le silence de Dieu, dans la présence de Dieu. Le repos ou le sabbat, c’est l’endroit où vous trouvez Dieu, c’est là que vous trouvez son repos, c’est là qu’il vous remplit entièrement, et non quand vous êtes agités.

Si vous cherchez dans le travail, les centaines d’activités, etc.… vous allez vous trouver fatigués et vous épuiser, pourquoi ? Parce que vous ne cherchez pas au bon endroit. Le vrai repos ne peut pas être trouvé ailleurs que dans la présence de Dieu.

Nous allons retourner au verset 17. Verset 15, Jésus est très occupé, verset 16, il s’isole dans un lieu pour prier et maintenant regardez le verset 17

Luc 5.17 Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.

Pourquoi la puissance du Seigneur se manifestait-elle ? Parce qu’il s’était arrêté, Jésus, le fils de Dieu s’est arrêté pour accueillir, pour laisser agir le travail du Saint-Esprit en lui. Et c’est la raison pour laquelle quand le lendemain il rencontrait des malades, la puissance de Dieu était là.

Nous ne voyons pas autant de miracles et de guérisons parce que nous sommes trop occupés pour accueillir l’œuvre du Saint-Esprit. Quand Dieu est présent dans notre repos, Il devient plus présent dans notre travail.

Vous voulez être super productif ? Faire plus que vous n’avez jamais fait ? Faites en sorte que Dieu soit présent dans vos temps de repos, et il en découlera que Dieu sera encore plus présent dans ce que vous entreprendrez.

Faites-le cette année et revenez me voir l’an prochain et je suis sûr que vous me direz que j’ai raison.

Soyez Victorieux

Mikael Pendino