Ne crains rien… Mais bien sûr !

Ne vous est-il pas arrivé de traverser un moment difficile, une maladie, une épreuve qui vous écrasent ? Parfois la vie ne nous épargne pas et c’est légitime de se sentir submergé et parfois même anéanti. Notre foi est alors mise à l’épreuve, nous voulons croire que Dieu a le pouvoir d’agir mais de l’autre côté nos regards sont centrés sur le problème, sur la maladie. Là vous entendez des phrases comme : « Ne crains pas » mais dans ces moments-là vous n’êtes pas toujours capable d’en saisir la profondeur et la véracité pour votre vie, pourtant avec le temps lorsque vous vous approchez de Dieu vous vous rendez compte de la vie que comportent de telles paroles. 

Marc 5 : 35 Comme il parlait encore, survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent: Ta fille est morte; pourquoi importuner davantage le maître? 36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue: Ne crains pas, crois seulement. 37 Et il ne permit à personne de l’accompagner, si ce n’est à Pierre, à Jacques, et à Jean, frère de Jacques.…

La crainte et la foi sont véritablement opposées. L’une se nourrit de négatif, elle s’attarde sur la situation que nos yeux voient, l’autre se nourrit d’espérance, de la parole de Dieu et elle est centrée sur le fait que Jésus a tout accompli à la croix.

Craindre, c’est croire que le pire va se produire, c’est exactement ce que j’ai vécu ces derniers mois alors que tous mes résultats d’analyse augmentaient, que le virus qui détruisait mon foie continuait de m’attaquer et que les médecins s’inquiétaient. Je pensais que ça ne pouvait pas évoluer dans le bon sens, je prenais chaque résultat d’analyse, je passais mon temps à les lire et à les relire. J’essayais de me préparer au pire et je réfléchissais à comment préparer mes enfants. Je me suis laissé influencer par ce que mes yeux voyaient, par mes sentiments, par mes émotions et par mes peurs. Je ne réalisais pas que tout cela obscurcissait mes pensées et m’empêchait de centrer mes regards sur Dieu et sur ce qu’il est capable d’accomplir.

La foi, c’est activer le bras puissant de Dieu dans nos vies. C’est regarder ce que sera notre situation dans le futur, c’est croire que le meilleur est devant nous, et c’est saisir la vie (Sans faire de publicité pour les deux fantastiques bouquins du pasteur Patrice Martorano)

La foi c’est comme pour l’histoire de Lazare, Jésus a dit alors qu’on vint le trouver concernant Lazare : « Cette maladie n’est point à la mort » pourtant Lazare était mort quand Jésus est arrivé près de lui. Mais Il avait prononcé une parole, et ce qui arriva c’est ce que Jésus avait pronocé dès le début. La foi c’est croire ce que la parole de Dieu promet même quand tout nous semble être à l’opposé. J’ai décidé après plusieurs semaines de combat de faire confiance à Dieu, je ne pouvais rien faire, simplement faire attention à mon alimentation, aucun traitement me disait-on, votre organisme doit se débrouiller tout seul.

Ce n’est que lorsque mes taux ont spectaculairement diminué que mon spécialiste m’avoua n’avoir jamais vu des taux aussi élevés chez un patient avec ce virus-là, j’étais son premier. Je ne peux pas me glorifier car je n’ai rien fait, ni les médecins d’ailleurs hormis bien me suivre pour avoir la capacité d’agir au plus vite si cela devenait nécessaire. Je ne peux que remercier Dieu pour sa protection. Ma foi y a-t-elle été pour quelque chose ? Dans mon cas je pense que Dieu a fait grâce bien au-delà de ma foi. En effet il y eut un moment où j’aurais facilement dit « Ne crains pas ? mais bien sûr ! » Et pourtant c’est de cette façon-là que Dieu nous demande de vivre.

Prenant conscience que Dieu marche à nos côtés chaque jour :

Jos 1:9Fortifie-toi et prends courage. Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras

Arrêtons d’avoir des regards inquiets concernant nos difficultés mais fixons nos yeux sur Lui :

Es 41:10 Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours 

Je prie pour pouvoir le vivre à chaque moment de chaque jour. Si je vous disais que c’est chose facile, je serais un menteur, mais une chose est sûre, Dieu est capable de changer chacune de vos circonstances, chacun de vos soucis, il est capable d’accomplir pour vous et dans votre vie ce que vos yeux charnels ne peuvent pas imaginer ou croire.

Croyez et ne vous inquiétez de rien

Soyez victorieux

Mikael Pendino