Inquiétude et prière

Philippiens 4 :6  « Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

Il semble que nous ayons beaucoup de choses ou de sujets pour lesquels nous nous inquiétons quotidiennement et de ce fait nous pouvons dire avec certitude qu’il y a donc aussi énormément de raisons pour lesquelles nous pouvons prier.

Pourtant nos prières nous semblent parfois obsolètes, sûrement à cause de nos inquiétudes. Personnellement je pense que cela signifie surtout qu’il y a toujours des sujets pour lesquels nous devons prier et persévérer et attendre avec foi l’exaucement.

J’ai remarqué avec les années que nous fonctionnions très souvent à l’envers. Nous prions puis nous nous inquiétons. Finalement nous ne faisons pas réellement confiance à Dieu simplement parce que nous nous inquiétons juste après avoir prié. Je ne pense pas que Dieu se fasse autant de soucis concernant les choses qui nous inquiètent. Avoir quelque chose qui nous inquiète nous montre premièrement que nous avons besoin de lui et deuxièmement que nous avons besoin de le prier. En continuant notre chemin, nous allons nous retrouver au croisement de nos circonstances. Rappelons-nous que Dieu est présent, et qu’il est capable de nous aider.

La question est : Est-ce que je prie, puis je m’inquiète, ou est-ce que je m’inquiète puis je prie ?

Si nous devions chercher un remède à l’inquiétude, il s’appellerait la prière, et ce, pour plusieurs raisons. Lorsque nous prions Dieu nous renouvelons notre confiance en lui. (Pas besoin de développer ce point car le passage de Matthieu 6 nous éclaire suffisamment à lui tout seul. Je vais néanmoins souligner ce qui me semble important.

Matthieu 6.25 C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement 26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? 27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? 28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; 29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. 30 Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? 31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? 32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

La parole de Dieu nous encourage à nous décharger sur Dieu. Cela signifie que nous déposons et nous ne reprenons pas. L’une des définitions Larousse Dit : « Faire en sorte que quelqu’un n’ait plus à charge quelque chose, une fonction ; l’en soulager, l’en délivrer.

C’est exactement cela que Dieu nous propose, il est celui sur qui nous pouvons nous décharger, nous soulager. Il est celui qui nous rend libres des situations qui nous oppressent.

1 pierre 5.7 … déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Cela nous demande d’avoir confiance en lui. Lorsque nous nous déchargeons, ou que nous nous confions en quelqu’un nous avons besoin d’avoir confiance en lui. J’en reviens encore à cette question primordiale de la relation personnelle avec Dieu. Plus nous le connaissons, plus nous aurons confiance en lui et plus nous serons alors capables de nous décharger.

La paix de Dieu vient garder notre cœur et nos pensées et ceci se fait par notre relation personnelle avec lui, notre communion avec notre créateur est une clef incroyable..

Esaïe 26.3 A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi.

Philippiens 4.6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.

Dans cette intimité avec Dieu nous constatons qu’il nous fortifie afin que nous puissions réaliser tout ce qu’il attend de nous. Le croyez-vous ?

Philippiens 4.13 Je puis tout par celui qui me fortifie.

Lorsque nous nous approchons de Dieu dans une réelle intimité, avec un état de cœur sincère, nous trouvons miséricorde, nous trouvons grâce et nous sommes secourus dans nos besoins. Dieu dans son amour nous fait constamment grâce, il est celui vers qui nous pouvons nous tourner sans peur d’être condamnés, mais au contraire avec l’espoir d’être pardonnés. La miséricorde est une bonté qui incite à l’indulgence et au pardon envers une personne coupable d’une faute et qui s’en repent.

Hébreux 4.16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Pour finir nous avons un Dieu qui se soucie de notre bien-être. Nous savons qu’en toutes choses Dieu travaille et qu’il œuvre pour notre bien

Romains 8.28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Je prie Dieu pour que cette simple pensée vous encourage à lui faire confiance, ne doutez jamais de son attention envers vous.

Soyez victorieux

Mikael Pendino