D’un commun accord

Dernièrement nous avions des amis à la maison pour un barbecue, nous avons passé une excellente journée ensemble, les enfants ont joué dehors. Il faisait beau. Des journées comme j’aime. Parmi nos nombreuses conversations nous sommes venus à discuter sur le sujet de la louange et de la prière. Je vous l’accorde, sujet qui parfois a de réels débats, mais là ce ne fut pas le cas. Pour être plus exact, notre conversation était ciblée sur le fait de prier et de louer dans une réelle unité, d’un commun accord.

Ma question pour vous aujourd’hui est : Dans quel état d’esprit venez-vous à l’Eglise lorsqu’il s’agit de prier, de louer et d’adorer Dieu ? Etes-vous collectif par votre présence mais individualiste spirituellement parlant ? Individualiste par vos pensées, votre état de cœur ou êtes-vous dans une réelle unité avec les autres ?

En discutant ensemble nous sommes tombés d’accord sur le fait que le dimanche matin, nous nous retrouvons ensemble à l’église pour louer et adorer Dieu dans un même lieu mais force est de constater qu’il s’agit bien souvent de plusieurs louanges individuelles plutôt qu’une louange collective.

Si on s’en réfère à notre état de cœur ou à ce que l’on peut observer avec les années et si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes nous ne pouvons pas dire le contraire. Notre conception humaine, notre ‘’moi’’, notre sensibilité et tant d’autres choses nous poussent à vivre ces moments de façon individuelle. Cela nous permet de nous sentir ‘‘bien’’. Je m’aperçois qu’il en est de même pour la prière pourtant la parole de Dieu nous encourage dans Philippiens 2  à avoir une même pensée, un même amour, un même sentiment en pensant à une seule et même chose.

Philippiens 2 :2 Louis Segond Bible Rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée.
Martin Bible Rendez ma joie parfaite, étant d’un même sentiment, ayant un même amour, n’étant qu’une même âme, et consentant [tous] à une même chose.

C’est comme si avant de commencer nous nous retrouvions autour d’une table et nous mettions d’accord pour prier dans telle direction, pour demander exactement la même chose, pour louer pour les mêmes raisons. Consentant tous à une même chose. Vous me direz peut-être : « Nous ne sommes déjà pas tous d’accord à propos des chants que l’on chante, ou sur la façon dont la réunion de prière est dirigée alors commençons déjà par là » Pourtant cette unité est importante pour ne pas dire primordiale, d’ailleurs c’est une condition à l’exaucement de la prière, c’est l’accord de ceux qui prient à l’égard des choses demandées nous dit Matthieu 18 :19 « Si deux d’entre vous sont d’accord… ». L’un des résultats à l’unité c’est l’exaucement.

Les actes nous disent que les premiers chrétiens persévéraient d’un commun accord dans la prière (actes 1 :14). Nous sommes donc exhortés à avoir « une même pensée, un même amour, étant d’un même sentiment en pensant à une seule et même chose » quand nous nous retrouvons ensemble. Cela implique aussi, selon mon opinion, que nous nous mettons tous au même niveau. Il n’y a pas de concurrence, pas de jugement, pas d’arrière-pensée parce que finalement nous venons tous à la rencontre de notre Dieu. Et notre cœur doit être centré sur Christ et seulement sur lui.

Actes 1 :14 Louis Segond Bible. Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.
Martin BibleTous ceux-ci persévéraient unanimement en prières et en oraisons avec les femmes, et avec Marie mère de Jésus, et avec ses Frères.

Le secret dans le fait de s’accorder ensemble créera une action. Cela fera bouger le bras de Dieu dans l’Eglise. Si nous nous mettons d’accord alors le père répondra à nos prières selon sa volonté, nous dit la parole. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que nous devons chercher la volonté de Dieu avant de demander, et ensuite se mettre d’accord pour demander.

Matthieu 18 :19 Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Voici une simple pensée qui pour autant n’est pas si facile à mettre en pratique.

Finalement notre état de cœur joue un rôle déterminant dans l’unité que nous aurons ou pas les uns avec les autres dans l’Eglise. Je vous encourage à faire tout ce que vous pouvez et à laisser Dieu agir en vous afin de voir ce qu’il peut faire quand nous sommes dans une réelle unité.

 

Soyez Victorieux

Mikael Pendino