Faire de la place dans notre monde

Il y a quelques années alors que nous vivions à Kensington dans un quartier tranquille de la banlieue de Sydney, bien installés dans nos habitudes, notre sentiment de «sécurité» ; Il nous restait encore trois mois de collège Biblique avant de rentrer en France, quand un matin notre colocataire nous prévient qu’il libérait l’appartement et que, de ce fait nous avions deux semaines pour partir aussi. Imaginez le stress. Trouver un endroit où dormir en si peu de temps. Personne ne voulait louer une chambre pour deux ou trois mois seulement. Fort heureusement pour nous, alors que nous n’avions aucune solution, Connie, une étudiante qui vivait à l’opposé de là où nous étions, a proposé de nous prêter une chambre. Cette amie qui maintenant fait partie de notre famille, nous a chaleureusement hébergés. Elle a fait de la place dans « son monde » avec tout ce que cela implique au point de vue adaptation. Faire de la place dans nos vies peut nous sembler difficile mais la réalité c’est que nous en avons la capacité.

Romains 12.13 Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité.

Peu importe que nous ayons de l’argent ou pas, que ce soit le chaos dans notre maison ou pas. Nous pouvons faire de notre maison un endroit d’accueil pour les autres. Je me rappelle du MAP (mis à part) qui avait été organisé à st-Etienne. Beaucoup de jeunes cherchaient des logements. A l’époque nous avions reçu une dizaine de jeunes de l’église d’Antibes. Imaginez la tête de ma mère J !

Une histoire m’interpelle concernant l’hospitalité. Celle de Lydie dans Actes 16. Paul et ses compagnons arrivent dans une sorte de« réunion de femmes ». Pensez au contexte. Si vous êtes un groupe de femmes et que vous voyez un petit groupe d’hommes un peu étranges arriver et prêcher un message que vous n’avez jamais entendu auparavant, de quelle façon réagiriez-vous ? Lydie était une femme qui craignait Dieu. La Bible nous dit que le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour qu’elle fût attentive à ce que disait Paul, ensuite elle a été baptisée, puis elle fit cette demande : « Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y ». (Actes16.14). C’est étrange n’est-ce pas d’inviter des étrangers dans sa maison, mais en réalité qu’a t-elle fait ? Elle a ouvert sa maison, elle a ouvert son cœur et le résultat à cela c’est que Dieu a ouvert un continent (Lire la suite). Si vous faites de la place pour Dieu alors Il fera de la place pour sa volonté dans votre vie, dans votre famille, dans vos affaires et pour votre église.

Faites ce que vous pouvez faire et Dieu fera ce que vous ne pouvez pas faire.

Connaissez-vous le livre de Philémon ? Pour résumer, le livre de Philémon c’est une lettre écrite par Paul à son ami.

Philémon 1.1 Paul, prisonnier de Jésus-Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien-aimé et notre compagnon d’œuvre, 1.2 à la sœur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l’Église qui est dans ta maison:

Ils ont ouvert leur maison à l’Eglise, ils ont fait de la place pour l’Eglise. Bien plus tôt Paul était à Ephèse et à Colosse. Dans ces deux endroits il a rencontré Philémon qui est devenu Chrétien, l’Eglise se rencontrait dans sa maison. Philémon avait un esclave qui s’appelait Onésime, ce qui signifie « Utile ». C’est d’ailleurs comme cela que je vais l’appeler si vous me le permettez. « Utile » a fui la maison où il était esclave et a rencontré Paul. Il a accepté Jésus. Maintenant Paul a un problème. Parce que d’un côté Onésime (Utile) est là avec Paul, il est sauvé par Grâce et chrétien et de l’autre côté, le propriétaire de Onésime (utile) est Philémon qui se trouve être aussi l’ami de Paul.

Que fait Paul ? Alors qu’il se trouve en prison à Rome, il écrit une lettre à l’église aux Colossiens et une à Philémon dans laquelle il dit : «  Je sais que cet homme est parti loin de toi, mais je te demande de le recevoir lorsqu’il reviendra dans ta maison. Pardonne-lui de la même manière que toi aussi tu as été pardonné par Dieu. » Vous voyez un peu le sens de la lettre ? Mais à la fin de la lettre, Post-scriptum… pourrais-tu me préparer une chambre ? En lisant cela nous remarquons qu’en fait Paul dit, tout comme tu as reçu Christ, tout comme tu vas me recevoir dans ta maison, de la même façon peux-tu recevoir la personne qui t’a blessé ?

Quel magnifique message pour l’église. Comment pouvons-nous appliquer cela? Chacun d’entre nous a des excuses, « Nous avons souvent assez de monde chez nous », « Je suis trop occupé », « Il se passe tellement de choses dans notre vie », « J’ai déjà d’autres priorités ». Si nous changions l’idée d’être « occupé » ? Notre vie n’est pas trop occupée, elle est bien remplie, le mot occupé aujourd’hui est synonyme de « important », c’est comme un badge, c’est être quelqu’un. Prenons la décision de ne pas être des gens occupés mais des personnes qui font de la place.

1- Faire de la place pour Dieu

Psaume 10.4 Le méchant dit avec arrogance: Il ne punit pas! Il n’y a point de Dieu!

Certaines versions disent «  il n’y a pas de place pour Dieu ». Il est important d’avoir du temps pour Dieu. Un étudiant est venu voir Robert Ferguson, un enseignant au collège biblique. Pour lui dire : «  Comment peut-on forcer les gens à avoir un temps chaque matin avec Dieu car moi ça a changé ma vie ». Il lui a répondu : « Tu ne peux pas forcer les gens mais imagine que chaque croyant, chaque matin décide de prendre ne serait-ce que 15 minutes pour faire de la place pour Dieu, je te garantis que leur année serait spectaculaire, ils connaîtraient Dieu d’une façon qu’ils n’imaginent même pas. »

  1. Faire de la place pour les autres.

2 Corinthiens 7.2 Donnez-nous une place dans vos cœurs! Nous n’avons fait tort à personne, nous n’avons ruiné personne, nous n’avons tiré du profit de personne.

Faire de la place pour les autres n’est qu’une question de décision. Cela ne vous arrive pas d’être fatigué des personnes autour de vous qui ont des problèmes ? Parfois nous aimerions leur dire: « Mais garde tes problèmes pour toi-même ». La réalité c’est que lorsque vous ouvrez votre porte aux autres et que vous prenez du temps pour les écouter, que vous êtes là pour eux alors Dieu s’invite au milieu de cela et il agit.

  1. Faire de la place pour vous-même.

Il n’y a rien de mal dans le fait de faire de la place pour soi-même. Prendre du temps pour soi. Si nous voulons avoir des vies en bonne santé nous devons le faire. Joseph lui-même dans Genèse a eu besoin de se retrouver seul un moment.

Genèse 43.30 Ses entrailles étaient émues pour son frère, et il avait besoin de pleurer; il entra précipitamment dans une chambre, et il y pleura.

D’ailleurs Jésus aussi a eu besoin de s’isoler, la Bible nous dit dans Matthieu 14 :13 qu’à cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert; et la foule, l’ayant su, sortit des villes et le suivit à pied.

Certains pensent que parce que nous sommes en Christ nous sommes des « Superman ». Que nous n’avons pas besoin de temps de vacances, pour se reposer, pour se divertir, pour lire un bon livre, pour faire du sport etc… sérieusement ? Certains veulent aider les autres mais ne pensent pas à eux et du coup les deux sont perdus parce qu’ils n’ont pas pris de temps pour avoir les forces nécessaires. Allez chercher quelqu’un qui se noie mais si vous n’êtes pas préparé à nager 800 mètres aller et 800 mètres retour… à votre avis que risque t-il de se passer ?

Philémon 1.22 En même temps, prépare-moi un logement, car j’espère vous être rendu, grâce à vos prières.

Il m’a fait penser à Colombo qui souvent à la fin faisait demi-tour pour dire « Une dernière chose ! ». Je pense que c’est ce que Paul fait, il veut lui rappeler quelque chose. Voici dix points que vous pouvez développer pour faire de la place dans vos vies.

1- Faire de la place pour du changement. (Prépare-moi une chambre) Nous n’aimons pas le changement pourtant Dieu veut faire des choses avec nous ce qui signifie que des choses vont forcément changer. Dieu veut faire des miracles, Dieu veut sauver…et cela implique qu’il nous change, qu’il nous étire… Dieu veut faire quelque chose de nouveau mais nous devons laisser de la place pour le changement.

Lévitique 26.9 (…) Je maintiendrai mon alliance avec vous. 10 Vous mangerez des anciennes récoltes, et vous sortirez les vieilles pour faire place aux nouvelles. (…) 12 Je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple.

2- Faire de la place pour la bénédiction. Comme Philémon qui prépare une chambre pour son invité, si vous avez une chambre d’amis cela signifie que vous avez une pièce en plus chez vous qui vous donne l’opportunité de bénir des personnes et de les recevoir au sein même de votre maison. Longtemps j’ai pensé que Dieu voulait me bénir, moi. La réalité c’est que je suis déjà béni parce qu’il vit en moi. Ce qu’il me demande c’est de bénir les autres par mon hospitalité, avoir assez de place dans ma vie pour que les autres puissent être bénis par ce que je partage et ce que j’ai. Croyons que Dieu se charge de faire de la place.

Genèse 26.22 (…) car, dit-il, l‘Éternel nous a maintenant mis au large, et nous prospérerons dans le pays. Certaines versions disent « l’Eternel nous a fait une place »

3 – Faire de la place pour le service

4 – Faire de la place pour la générosité

5 – Faire de la place pour des mentors. (Prépare-moi une chambre). Chacun d’entre nous a besoin de faire de la place pour des mentors dans sa vie. Des personnes qui nous font avancer, grandir, progresser.

2 rois 4.10 Faisons une petite chambre haute avec des murs, et mettons-y pour lui un lit, une table, un siège et un chandelier, afin qu’il s’y retire quand il viendra chez nous.

Cette femme ne savait pas si le prophète viendrait mais elle a préparé une place. Puis-je vous suggérer de faire de la place pour que quelqu’un puisse investir en vous ? Au travers d’un programme ou d’un enseignement… Quelqu’un qui croit en vous, qui veut le meilleur pour vous, qui voit le potentiel en vous.

6- Faire de la place pour le mystère. Paul est en prison lorsque il écrit « Prépare-moi une chambre » sans savoir s’il sortira un jour. En réalité nous ne savons pas ce qu’il va se passer, Dieu ne nous dit pas tout à l’avance même si ce serait gentil de sa part de le faire. J’aime actes 1:7 : les disciples qui demandent à Jésus, est-ce que c’est le temps pour toi de restaurer le royaume d’Israël ? Jésus leur dit, je ne vais pas vous le dire, si on te demande tu diras que tu ne sais pas;) ce ne sont pas vos affaires.

Actes 1.7 Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. 8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Mais il leur dit, par contre ce que vous avez à faire, recevez le Saint-Esprit et soyez mes témoins et laissez-moi les affaires de Dieu.

Deutéronome 29:29  Les choses cachées sont à l’Éternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

7- Faire de la place pour des attentes. Paul écrit qu’il espère être bientôt avec eux. Nos attentes changent nos expériences…

8- Faire de la place pour le pardon. Si tu es prêt à me préparer une chambre pour que je vienne, pardonne à « Utile »

9- Faire de la place pour le surnaturel. Par vos prières faites de la place pour le surnaturel de Dieu. Ayez confiance en lui.

Philémon 1.22 En même temps, prépare-moi un logement, car j’espère vous être rendu, grâce à vos prières.

10- Faire de la place pour l’obéissance,

Philémon 1.21 C’est en comptant sur ton obéissance que je t’écris, sachant que tu feras même au-delà de ce que je dis.

Jean 8.37 Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne pénètre pas en vous. En d’autres mots, vous n’avez pas fait de place pour ma parole

Nous devons choisir si nous voulons faire de la place pour Dieu

Luc 2:6 Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, 7 et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.

Il n’y avait pas de place…. il y a-t-il de la place dans ta vie pour Dieu et sa parole?

Marc 14.14 Où qu’il entre, dites au maître de la maison: Le maître dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples?

Vous et moi avons ce choix de ne pas laisser de place à DIEU. Le résultat sera que notre monde restera inchangé. Nous avons aussi le choix de lui faire de la place dans tous les coins et recoins de notre vie, de l’inviter dans notre monde et de voir les choses changer.

Soyez Victorieux

Mikael Pendino